Un avenir florissant pour l’agroalimentaire en Afrique. Salif Ouedraogo apporte sa pierre à l’édifice

L’agroalimentaire en Afrique est très florissante. Ce secteur génère actuellement 313 milliards de dollars environ et emploie 70% des personnes les plus pauvres du continent. Il est clair, qu’au regard de ces chiffres, un développement conséquent de ce secteur créerait plus d’emplois et sortirait des millions de personnes de la pauvreté.

De plus les exportations agricoles africaines domineraient le marché mondial et les agriculteurs du continent pourraient envisager un nouveau départ grâce à leur compétitivité sur le marché mondial. Un rêve qui pourrait très vite devenir réalisable selon la Banque Mondiale.

En effet, d’après leur rapport publié en 2013 intitulé Growing Africa: Unlocking the Potential of Agribusiness, l’agroalimentaire africain pourrait valoir mille milliards de dollars d’ici 2030.

Une opportunité que Salif Kossouka Ouedraogo ne s’est pas permis de laisser passer. En effet, c’est dans cette optique que son entreprise APS Trade, filiale du groupe API Holding, s’est donné pour mission de participer activement au développement de l’Afrique, et par conséquent créer plus d’emplois.

APS Trade fait actuellement ses preuves dans le domaine agroalimentaire avec la distribution de thé vert de Chine, notamment avec la marque Sinothé. Cette collaboration a été effective suite à un contrat d’exclusivité conclu avec l’entreprise China Tea Co Ltd (groupe Cofco).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *